Présentation de la wilaya

ALa wilaya de Laghouat (en arabe : ولاية الأغواط) a pour chef-lieu la ville du même nom. Située au cœur du pays à 400 km au sud de la capitale Alger, la wilaya s'étend sur une superficie de 25 000 km². Région pastorale de l'Algérie, elle possède également le plus grand gisement de gaz naturel d'Afrique avec une réserve estimée à plusieurs milliards de mètres cubes.

Le peuplement primitif de la région était constitué de Gétules (berbères du sud). L'arrivée des Arabes en 653 (calendrier grégorien) provoqua l'islamisation de la communauté locale composée alors dans sa majorité de tribus Berbères appartenant au groupe Maghraoui (branche des tératiennes). L'unité spatiale de Laghouat

(en zone urbanisée) se réalisa vraisemblablement sous la férule du Marabout El-Hadj Aïssa vers la fin de 1725. Laghouat, autour de laquelle gravitaient de nombreux Ksours, était une ville fortifiée avant le colonialisme français. Sous les ordres de le colonel Marey Monge, les troupes coloniales françaises envahirent la région en 1852. Gravures rupestres et tumulus attestent de foyers d’une vie préhistorique qui s’était répandue sur presque l’ensemble de la Wilaya. Toutefois la date à laquelle fut fondée la ville de Laghouat demeure encore imprécise. On sait seulement qu’elle constituait un des points extrêmes de l’ancienne Gétulie et que les Maghraouas, tribu berbère, fuyant la tyrannie et les exactions, y trouvèrent refuge.

Au cinquième siècle de l’hégire (XIe siècle), des portions de la tribu des Hilaliens y élurent définitivement domicile et gardèrent le nom de Laghouat (pluriel de Ghaout).

Quelques dates importantes de l’histoire de Laghouat :

-1368 : Le sultan Abou Hammou, de la dynastie Zianides, chassé par le sultan Mérinides de Fez, rallia ses partisans à Laghouat avant de seretirer dans le Mzab.

-1698 : Le marabout SidiHadj Aissa (mort en 1737), patron de la ville, s’établit à Laghouat.

-1708 : Le sultan du Maroc Moulay Abdelmalek, établit son camp à l’Ouest de la « cité rebelle » et lui imposa un tribut qu’elle refusa tout le temps de payer.

-1727 : Laghouat passe sous la domination des Ottomans. 1741 : Le bey du Titteri, à la tête d’une imposante armée, assiégea la ville. Défait, il reprit la route de Médéa.

-1785 : Le bey d’Oran sur l’ordre du dey d’Alger, mena une expédition punitive contre Laghouat qui refusait toujours de payer l’impôt annuel de 700 réaux.

-1786 : Nouvelle tentative menée, une fois de plus, par le bey d’Oran. Il décida de réduire en premier, mais sans succès, le Ksar de Ain Madhi fortifié par le marabout Sidi Ahmed Tidjani. Le siège dura deux mois.

-1787 : Le successeur du bey d’Oran tenta à son tour de prendre le Ksar de Ain Madhi. Il ne fut pas plus heureux que son prédécesseur. En signe de représailles, il détruisit entièrement le Ksar de Tadjmout (fondé en 1666 par les Ouled Youssef).

-1974 : À l’issue du découpage administratif de cette même année, Laghouat réintègre son statut de chef-lieu de wilaya.

Population:

Population : 626825 Habs

Densité de population : 25.02 hab / km²

Write A Comment